Bonjour à tous,

Ce week-end nous sommes allés faire une randonnée avec un groupe de copains. Deux jours de randonnées sur les flancs du Mont Taranaki, à l'extrême ouest de l'île du nord. Taranaki est un ancien volcan à la forme parfaitement conique qui surplombe la mer de Tasman. Nous sommes partis pour deux jours avec nos sacs à dos. Au programme une après-midi de grimpette à travers la forêt, avec des arbres couverts de mousses et de plantes épiphytes (on se serait cru dans Bilbo le Hobbit, perdus dans la forêt noire, à la mercie des Elfes, trolls, orcs et autres araignées), suivie d'un peu de marche à l'étage alpin (ouf! plus de créatures bizarres là-haut), puis une descente vers le seul lac du parc. Nous avons dormi dans une hûte aprés un bon repas et une flambée. La nuit était magnifique qu pied du volcan. Pas de pollution lumineuse, donc on a pu rêver sous des millions d'étoiles.

Pour votre information, la rando en Nouvelle Zélande est trés bien organisée. Le réseau de hûtes est en trés bon état. Il faut quand même tout emmener sauf les matelas, l'eau (la pluie est pure) et la nourriture. Et le vin. La randonnée est une activité qui demande de l'énergie. Un gros effort est souvent récompensé par des vues superbes dans des lieux magiques. Et c'est encore mieux quand on a du bon vin et du bon fromage. Donc nos sacs à dos remplis de vêtements techniques super-légers-en-laine-de-merino (50g), thermolactiles (100g), nos pulls transpirants-mais-pas-trop (150g), nos pantalons waterproof-mais-transpirant-quand-même (175g), nos sacs de couchage hyper compacts et super isolant (500g) et tous les ustensiles qu'on peut faire en ultra léger ont du partager la place avec la bouteille de Cabernet Sauvignon de Hawkes Bay (2kg) ou les Riesling de Martinborough (1.8kg).

Voici quelques photos pour motiver les derniers sceptiques qui se disent que la Nouvelle Zélande c'est une peu comme la Bretagne avec quelques montagnes.

IMG_2671__Small_

Escalade sur les flancs du mt Taranaki. On est un peu morts de fatigue à ce monent là. Je suis en train de me dire que le canoe polo c'est pas le top pour travailler les cuisses.

IMG_2674__Small_

Une fois qu'on s'est bien crevé à monter plusieurs centaines de mètres de dénivellé, on nous indique que la hûte est en contrebas (à gauche du lac et à la base du sein gauche).

IMG_2676__Small_

La vue sur le lac avant de déboucher la première bouteille.

IMG_2687__Small_

Reflet

IMG_2683__Small_

Ne vous y fiez pas. Elle est glacée.

IMG_2695__Small_

Avis aux baigneurs. L'eau du lac venait de là-haut.

Pas de photos du lendemain et du retour dans la forêt. Il pleuvait trop pour sortir un appareil photo. On a fini la rando complètement trempés, le sentier s'était transformé en torrent, les torrents sont restés des torrents (mais un peu plus gros) et les arbres dégoulinaient. Magnifique! On comprend le proverbe local: "si tu ne vois pas Taranaki c'est qu'il pleut. Et si tu le vois, c'est qu'il va pleuvoir".

Bisous

David et Karine